springe direkt zum inhalt


Ackermannbogen - Munich - Parc Olympique

Un concept d'installation solaire de proximité à accumulateur saisonnier a été développé pour la ville de Munich, capitale du Land allemand de Bavière, dans le cadre d'une étude préliminaire.

L'objectif était d'alimenter une partie de la nouvelle zone de construction de l'Ackermannbogen, près du parc olympique.

La zone choisie pour l'alimentation se composait essentiellement d'immeubles d'habitation à basse énergie de plusieurs étages, sur une surface brute totale de 26 600 m².

Les besoins totaux en chaleur pour le chauffage, la production d'eau chaude de consommation et les pertes de distribution du réseau de proximité à deux conducteurs ont été déterminés à quelque 2 000 MWh/a.

Le système solaire de proximité a été conçu de manière à ce que 50 % de cette chaleur puisse être produite par les collecteurs thermiques, grâce à l'énergie solaire.

Les collecteurs installés sur les toits des bâtiments, d'une surface totale d'env. 2 700 m², chargent les accumulateurs saisonniers en été et alimentent ensuite les bâtiments en énergie solaire jusqu'à la mi-saison.

Une formule efficace entre énergie solaire et chaleur à distance est ici requise comme système de secours, et ce, en raison des conditions locales.

Dans le concept prévu, la chaleur à distance sert à entraîner une pompe à chaleur à absorption.

La pompe à chaleur fonctionne en continu de novembre à mi-mars et pompe la chaleur à basse température dans la zone centrale du grand accumulateur pour des utilisations à un niveau de température de 60° à 70°C, de sorte que l'accumulateur conserve toute l'année une chaleur effective et permette le stockage de pointes de puissance.

La zone inférieure de l'accumulateur est, dans le même temps, refroidie jusqu'à env. 15°C.

Grâce à l'accumulateur de chaleur et aux pompes à chaleur, l'installation est équipée d'une système de chauffage par inertie n'utilisant qu'un tiers environ de la puissance de raccordement totale.

Le raccordement à un système de production de chaleur à distance atteint un taux horaire à plein régime de seulement 2 500 /a.

Simultanément, en hiver, les températures d'arrivée moins élevées de la partie inférieure de l'accumulateur saisonnier sont disponibles pour le champ de collecteur, ce qui permet de maximiser le rendement solaire.

Par rapport à une alimentation complète des bâtiments en chaleur à distance, les émissions de CO2 sont réduites de quelque 160 tonnes, soit une économie de 42% environ.

Des concepts d'accumulation alternatifs ont été évalués en collaboration avec l'ITW de Stuttgart pour encore apporter d'autres améliorations - tout particulièrement en matière de coûts de construction.

En est né un accumulateur géothermique d'une contenance de presque 6 millions de litres.

ratiotherm a conçu des stratifications spécialement adaptées pour garantir un chargement et un déchargement uniques, sans le moindre tourbillon.

L' installation solaire de proximité, exploitée par les services communaux de Munich (Stadtwerken München GmbH) a été prévue en vue de promouvoir le programme Solarthermie-2000 du gouvernement fédéral.

Le département 4 du centre bavarois de recherche appliquée en énergie (ZAE Bayern) se chargera - également en collaboration avec l'ITW de Stuttgart - de l'accompagnement scientifique du projet.

Une campagne de mesure de plusieurs années sera également planifiée dans ce cadre.